class="home blog paged paged-5">

SUN CLUB

LE SITE QUI VOUS APPORTE LE SOLEIL

Cannes se profile!

Written By: armand - Avr• 15•13
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...

Non, le festival ne m’attend pas! Du moins ne l’attendrai-je point. Mais, le manque de soleil durant cet hiver interminable, m’incite à migrer tel l’oiseau surgelé sur sa branche.

 

Rappelez-vous ce qui est arrivé aux dinosaures de Frédéric Paulin

Written By: armand - Mar• 30•13
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...
Rappelez-vous ce qui est arrive aux dinosaures

Rappelez-vous ce qui est arrive aux dinosaures

Editions Pascal Galodé, 2011 – 206 p

L’histoire se déroule à Rennes. Trois jeunes des quartiers défavorisés dealent petitement mais l’un d’eux, Farid, a de l’ambition et réussit à convaincre ses potes qu’ils peuvent se lancer dans quelque chose de grand. Ce qui, d’ailleurs, va leur être livré sur un plateau car il faut une mise de fond et une bonne couverture pour dealer. Le hasard veut que la mairie ait créé une section locale « Entraide et Vous » dont les travailleuses sociales n’arrivent pas à attirer le moindre jeune. L’une d’entre elle réussit à convaincre l’autre qu’il n’y a qu’un moyen désormais, c’est d’aider des combinards à monter leur affaire même si celle-ci va servir à blanchir l’argent de la drogue. Alors, elles démarchent et trouvent nos trois lascars qui acceptent de monter leur boîte tout en signalant que ce n’est pas très légal ce qu’elles leur proposent. Elles s’en moquent car, si elles n’ont pas un projet qui aboutit, elles se retrouveront au chômage et, par les temps qui courent… ce n’est pas la joie.

Le projet est monté. Ce sera un kebab que gèreront les trois copains. Ils vont en formation. Un local est trouvé. Le matériel leur est donné. Ça roule ! et les voilà couverts par une entreprise légale.

C’est à ce moment que se déclare la grippe H1N1 qui va faire des ravages. La clientèle qui, au départ, est attirée par le dumping sociale qu’ont mis en place les deux travailleuses sociales, déserte le magasin et, d’ailleurs, tous les magasins.  La grippe se propage.

Durant ce temps, la BAC poursuit les dealers. Faire du chiffre ça rappelle à tous un certain président, fort heureusement tombé aux oubliettes dernièrement. Mais, à l’époque, il faut faire du chiffre et le lieutenant Gascogne s’efforce d’en faire. Il a d’ailleurs un concurrent, c’est le lieutenant Mordefroid.  Alors, Gascogne s’efforce d’arrêter les dealers qui s’avouent être vraiment de jeunes tarés. A se demander comment ils font dans ce boulot !

Les choses se compliquent avec cette grippe qui va toucher tout le monde, y compris l’un des fils de Gascogne, entre autre, mais aussi le personnel médical et des flics, beaucoup de flics et, aussi, des voyous qui, d’ailleurs, sont mal soignés, voire non soignés et vont être quelque peu décimés.

Frédéric Paulin

Frédéric Paulin

Ajoutons là-dessus, un procureur qui a peur de tout et, surtout, ne veut pas déjuger les décisions de la Maire en laissant les mains libres à Gascogne. Non, il faut que celui-ci se calme et ne s’attaque pas à cette petite bande de trois !

Bon, un polar classique. Un peu lassant car on a tellement lu les mêmes choses qu’on finit par anticiper sur l’action.

 

 

 

Léo Ferré– Mon p’tit voyou

 Et les paroles pour que tous chantent :

Léo Ferré- Mon p’tit voyou
album: Les Années Odéon (1953-1958)
Paroles:
Quand tout est gris
J’en bourre ma pipe à gamberger
D’ailleurs la vie m’a culotté

Quand tout est gris
J’en mets partout dans ta carrée
Y a pas de raison que je te laisse griser

La vie mon petit voyou
Ça se dresse un point c’est tout

Quand tout est bleu
Y a le permanent dans tes quinquets
Les fleurs d’amour s’foutent en bouquet.

Quand tout est bleu
C’est comme un train qui tend ses bras
Y a pas de raison que j’ne te prenne pas

La vie mon petit voyou
Ça se prend par le bon bout

Quand tout est vert
Et qu’la nature bat ses tapis
On y a joué tous nos habits

Quand tout est vert
C’est comme l’espoir qui va tout nu
On l’a fringué comme on a pu

La vie mon petit voyou
Ça se vend à des prix fous

Quand tout sera noir
Et qu’on fumera des fleurs fanées
On s’en repassera les mêmes goulées

Quand tout sera noir
Les petits oiseaux pourront becqueter
Aux mots d’amour qu’on a causé

Alors mon petit voyou
La vie qu’est-ce qu’on s’en fout

 

La petite fêlée aux allumettes de Nadine Monfils

Written By: armand - Mar• 28•13
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...
La petite fêlée aux allumettes

La petite fêlée aux allumettes

Editions Belfond, 2012 – 260p

A Pandore, petite ville belge, Nake vit avec sa grand-mère car sa mère est morte Elle n’a jamais connu son père mais aimerait bien savoir qui c’est, tout en s’en fichant un peu. Sa grand-mère l’a élevée, lui racontant toutes les histoires merveilleuses que l’on raconte aux enfants. Cependant, sa grand-mère n’a jamais parlé de son père. Elle affirme ignorer qui il est.

Ce jour-là, Nake se laisse draguer par un type un peu bizarre, des types comme ça elle en a déjà connu, croit-elle. Car le type l’entraine chez lui pour une partie de plaisir et veut la tuer. Heureusement, Nake a du réflexe et c’est le coup de l’arroseur-arrosé, sauf que l’arroseur est expédié à l’hôpital pour y mourir. Après tout, son passé d’assassin s’arrêtera là, ce qui n’est pas plus mal. Ce n’est pas l’avis de son père qui, quoiqu’il ne se soit jamais occupé de son fils sinon pour le taper, décide de le venger. Car cet homme fut, en son temps, un véritable tueur ! C’est plutôt mal parti pour Nake.

Elle rentre chez elle, enfin chez sa grand-mère et découvre qu’un homme s’est installé au grenier. Il dit avoir loué à la grand-mère. Hélas, celle-ci vient de mourir d’une crise cardiaque. Décidément, la mort entoure la vie de cette pauvre jeune femme.

Le crime du voyou violeur et assassin va être pris en charge par le commissaire Cooper qui a pour adjoint Michou, l’homosexuel de la brigade. Ils doivent faire tandem ensemble. Et Michou s’amuse beaucoup de cela car, sous des dehors de largesse de vue, le commissaire n’aime pas les tantouzes. Alors Michou va tout faire pour lui rappeler qu’il en fait partie, lui, et qu’il n’a aucune honte à cela.

De nouveau on retrouve la Mémé Cornemuse, cette vieille vive et un peu folle dont on a fait la connaissance dans « les Vacances d’un serial killer ». Elle va être l’un des fils conducteurs de ce polar, et elle souhaite même être l’adjoint du commissaire car il lui plait bien le commissaire. Devant ses refus, elle se rabattra sur Michou qui ignorait à quel point les femmes ce n’était pas si mal.

Pendant ce temps, l’histoire continue et l’intrus du grenier de la grand-mère de Nake avoue être le père de

Nadine Monfils

Nadine Monfils

celle-ci. Il est revenu pour veiller sur elle. Hélas, il a un statut étrange. Il fait partie des nettoyeurs de la cité. Une sorte de fantôme qui apparaît à chaque fois qu’un meurtre a été commis. Kate se méfie un peu de cet homme qui, pourtant lui sauvera la vie avant de disparaître.

L’ensemble est totalement déjanté comme seule, Nadine Monfils sait le faire. Alors, il ne faut pas se priver de son plaisir surtout que les rebondissements sont fréquents et toujours drôles.

 

Barbara Béghin – Comme une allumette

 

Afin que vous puissiez chanter, vous aussi, voici les paroles :

Comme une allumette (Barbara Béghin/ Barbara Béghin – Vincent-Marie Bouvot)

Comme une allumette que l’on allume, que l’on éteint
Comme un vieux chiffon que tu jettes suivant tes besoins
Comme un téléphone que tu changes pour être à la mode
Comme une drôle d’envie de virer toute ta garde de robe

Comme une allumette que l’on allume, que l’on éteint
Comme un vieux chiffon que tu jettes suivant tes besoins
Tu voulais me garder,
Pour le soir où tu n’aurais
Pas trouvé de rencard

Ça n’faisait pas l’ombre d’un doute
Qu’un jour je lirais dans tes yeux
Les mensonges faciles et cruels
Que tu n’cachais plus pour le mieux

J’n’aurais pas été la première
Que tu aurais laissé
Laissé sur le côté

Comme une allumette que l’on allume, que l’on éteint
Comme un vieux chiffon que tu jettes suivant tes besoins
Comme un téléphone que tu changes pour être à la mode
Comme une drôle d’envie de virer toute ta garde de robe

Comme une allumette que l’on allume, que l’on éteint
Comme un vieux chiffon que tu jettes suivant tes besoins
Tu voulais me garder,
Pour le soir où tu n’aurais
Pas trouvé de rencard

Tel un jouet, Tel un pantin
Tu me donnes vie entre tes mains
Du bout des doigts, du bout des lèvres
Tu me tenais pour que je cède

A tes caprices, à tes promesses
Que tu me soufflais,
Me soufflais à l’oreille

Comme une allumette que l’on allume, que l’on éteint
Comme un vieux chiffon que tu jettes suivant tes besoins
Comme un téléphone que tu changes pour être à la mode
Comme une drôle d’envie de virer toute ta garde de robe

Comme une allumette que l’on allume, que l’on éteint
Comme un vieux chiffon que tu jettes suivant tes besoins
Comme un téléphone que tu changes pour être à la mode
Comme une drôle d’envie de virer toute ta garde de robe

Comme une allumette que l’on allume, que l’on éteint
Comme un vieux chiffon que tu jettes suivant tes besoins
Tu voulais me garder,
Pour le soir où tu n’aurais
Tu voulais me garder,
Pour le soir où tu n’aurais
Pas trouvé de rencard

 

Notre Dame des Landes

Written By: armand - Mar• 19•13
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...

Nos élus, quelque soit leur bord, s’entêtent toujours et se conduisent plus en despotes qu’en démocrates! Dès lors qu’ils sont élus et  arrivent à des responsabilités qui engagent le pays, ils refusent tout débat démocratique. Preuve en est, l’entêtement préjudiciable du premier ministre , un « Ayrault », paraît-il, qui, profitant de sa position politique, souhaite imposer cet aéroport alors que toutes les études réalisées depuis 10 ans, juge que cet aéroport ne servira à rien! Certes, Monsieur Ayrault s’est sans doute engagé auprès d’amis bien pourvus d’argent et fortement alléchés par la manne de la construction d’un édifice inutile et dispendieux , pour accepter de reculer alors même qu’il sait pertinemment que cette réalisation va surendetter la région ouest et ne jamais être rentable!

Hélas, actuellement, on assiste à cette crispation imbécile de beaucoup d’élus PS qui, après avoir jurés de mettre le holà à toute sorte d’abus, sont les premiers à perpétuer ces mauvaises habitudes. Ma foi, quand on est élu, il faut croire que c’est pour dépenser un maximum pour laisser un souvenir inoubliable! Tradition héritée et partagée sans la moindre réflexion.

A quoi sert-il de s’être opposé aux abus du capital si bien représenté par Mr Sarkozy qui n’eut de cesse d’endetter le pays, si c’est pour retomber dans les mêmes mains? Et pousser les français entre les bras si accueillants et ouverts de la famille LePen et de son groupe politico-fascho? La seule défense de cette fausse gauche est de dire, par la bouche de son président, que les français ne comprennent pas ce qui est fait! C’est à dire de continuer à prendre ces pauvres français pour de profonds débiles mentaux!

Alors, vers qui se tourner pour que cessent tous ces abus? Voilà la seule question qui demande réponse et réponse urgente! Si vous en avez une, je suis preneur! Merci d’avance.

Toujours est-il que voici une petite vidéo de ce qui se passe à Notre Dame des Landes. Heureusement que certains se sont mobilisés et s’accrochent au terrain!

Notre-Dame-des-Landes : la boue, le froid et « quelque chose » d’inébranlable

 

Lily en eaux troubles de Zolma

Written By: armand - Mar• 15•13
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...
Lily en eaux troubles de Zolma

Lily en eaux troubles de Zolma

Éditions Jigal, 2011 212 pages

Lily Verdine est détective privée. Elle est appelée par Cécile Vuillet pour enquêter sur le suicide présumé de son mari Thierry. Cécile n’arrive pas à croire au suicide de Thierry car celui-ci n’a jamais fait part de la moindre idée suicidaire ni de la moindre dépression, non ! Thierry, chimiste, adorait son métier et s’investissait totalement dedans. Pourtant la gendarmerie a confirmé le suicide de cet homme optimiste.

Lily va enquêter en s’intéressant à l’associé de Thierry, Werner, jusqu’à devenir très proche de celui-ci voire même intime. Elle se verrait bien en future épouse, mais… Elle doit d’abord résoudre son enquête. Elle va remonter bien des pistes et, va faire appel à ses deux amis, Phil l’anar et Victor l’ancien médecin. Ensemble, ils vont suivre la piste de deux réseaux, l’un qui pollue avec du PCB (polychlorobiphényle = Les PCB sont toxiques, écotoxiques et reprotoxiquesy compris à faible dose en tant que perturbateurs endocriniens-, ubiquitaires et persistants – demi-vie de 94 jours à 2700 ans selon les molécules *article Wikipedia), le deuxième réseau étant la

Zolma

Zolma

prostitution.

Disparitions et meurtres se mêlent et font craindre à Lily pour sa vie. Malgré tout elle est fermement décidée à aller au fond des choses, car elle doute fortement et de plus en plus que Thierry se soit suicidé.

Ce polar est mené tambour battant et le personnage de Lily, bien campé, est attachant.

 

 

LILY de  PIERRE PERRET

 

Je tue les enfants français dans le jardin, de Marie Neuser

Written By: armand - Mar• 12•13
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...
Je tue les enfants français d

Je tue les enfants français

Editions l’Ecailler, 1011 – 164 pages

Lisa est une jeune prof d’italien qui a été mutée dans un collège de banlieue difficile. Agrégée, elle a toujours souhaité enseigner comme son père. Celui-ci faisait l’objet d’une véritable admiration de la part de ses élèves. Il était l’homme par qui on voulait être enseigné. Mais il enseignait dans une petite ville tranquille. Pour Lisa, ce n’est pas le cas. Elle est dans l’un de ces collèges où toutes les nationalités sont présentes. Et elle est confrontée aux fameux caïds bien connus de tous les professeurs.

Durant tout le premier trimestre, insultes, menaces, propos sexistes pleuvent sur elle dans cette classe de troisième où sévissent quatre meneurs complètement stupides, vulgaires, limite psychotiques. La seule élève qui lui permet de tenir est Samira. Hélas, celle-ci se suicide car ses parents veulent l’envoyer au pays afin qu’elle épouse un homme de 20 ans son aîné et devienne sa femme-esclave.

Après une brève accalmie due à ce décès, les élèves retrouvent leur hargne et sous la férule des quatre principaux meneurs continuent à l’invectiver. La situation se dégrade de plus en plus et, Lisa qui est enceinte de deux mois, perd son enfant après avoir reçu un coup de poing.

Elle commence à éprouver une véritable haine pour tous ces gosses qu’elle appelle ces petites merdes. Puis, ce jour-là un bruit singulier dans le bureau. L’un des élèves, Malik, a envoyé un couteau opinel qui s’est planté dans le bureau. Contraint et forcé le principal convoque un conseil de discipline et Malik est renvoyé définitivement. Elle a l’impression qu’elle va enfin pouvoir enseigner.

Hélas, Malik, et toujours là à l’attendre pour la menacer. Avant son renvoi il lui a volé son sac qui contient ses papiers et son adresse. Les agressions verbales, les insultes, les menaces reprennent de plus belle à l’extérieur de l’école. Jusqu’au jour où Malik lui dit qu’il allait s’en prendre à son mari, Pierre. Pour Lisa, il s’agit désormais d’un problème vital et elle est bien décidée à défendre sa vie et celle de son mari et de l’enfant qu’elle attend.

Marie Neuser

Marie Neuser

Il n’y a plus d’autre possibilité que celle de supprimer le mal…

Le livre est très court mais il rend bien compte d’une situation vécue. On ne peut s’empêcher d’être révolté devant les agissements de ces élèves totalement incultes et stupides qui iront grossir la cohorte des petits voyous que l’on peut rencontrer dans certaines cités. La chute du livre est donc inéluctable.

 

 

Un exemple? – Élève délinquant

 Une question: est-ce que les critiques hargneux de l’école supporterait cela dans leur travail sans réagir?

 

 

 

Dernier shoot pour l’enfer de Ludo Sterman

Written By: armand - Mar• 06•13
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...
dernier shoot pour l’enfer

dernier shoot pour l’enfer de Ludo Sterman

Fayard noir, 2012 – 364 pages

Je l’avoue d’entrée, je n’aime pas le football, je ne l’ai jamais aimé car il ressemble trop à la mise en place de fausses idoles pour les jeunes.

Cependant ce polar est intéressant car il présente les dessous du foot, et ceux-ci ne sont pas très glorieux. En effet, on présente une véritable enquête sur les obligations auxquelles sont soumis les joueurs de foot. Deux catégories existent dans le foot : ceux qui ont le sens du jeu, le talent pour jouer et ceux qui sont moins bons et à qui l’ont fait miroiter la gloire. Les sommes colossales que touchent des joueurs sont peu de chose par rapport au risque vital qu’ils vivent journellement.

Julian Milner, 35 ans, journaliste de foot au « Sport » connaît son heure de gloire qui se jouera à la sortie de son livre « Angèle Novella, l’or du football, le talent sacré ». Hélas cette gloire ne sera que passagère car, Sébastien Peyron, l’un des footballeurs vedettes de la victoire aux championnats du monde de 1998, vient de se suicider. Julien va enquêter car il ne comprend pas qu’une telle vedette puisse mettre fin à ses jours.

Il va découvrir les dessous du foot avec son lot de pressions, de détournement de fonds, d’influence, de drogues utilisées journellement pour être le meilleur. Julian prend conscience qu’on l’a manipulé en lui faisant écrire son livre, un livre qui le conduit de suite à la gloire. Il veut se racheter en dévoilant la vérité sur les pratiques mafieuses utilisées dans le foot. Au péril de sa vie il devra mener l’enquête jusqu’au bout. Hélas il met aussi en péril son couple. Mais il est décidé à aller jusqu’au bout car il comprend qu’il lui faut dénoncer tous les trafics qu’il découvre.

Ludo Sterman

Ludo Sterman

Sa recherche de la vérité va déranger bien des personnes qui sont pourtant en position de pouvoir.

L’auteur, ancien journaliste à l’Equipe, connaît parfaitement le monde du sport business. Dans ce livre parfaitement documenté il démonte les mécanismes de ces soi-disant sports qui ne sont que les nouveaux jeux du cirque si cher aux Romains.

 

 

Ça, c’est du sport !

  100 greatest funny videos in the world

 

 

 

Affaires étranges au 36 Quai des Orfèvres de Jean-Michel Roche

Written By: armand - Mar• 05•13
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...
Affaires étranges au 36 Quai des Orfèvres de Jean-Michel Roche

Affaires étranges au 36 Quai des Orfèvres de Jean-Michel Roche

Pavillon noir de Corsaire éditions, 2011 – 350 pages

Il s’agit d’un recueil de trois nouvelles : l’amulette suédoise ; l’ange noir ; l’étrange série.

A – l’amulette suédoise : le journaliste Pierre Couvreur qui travaille à République hebdo, rencontre une splendide suédoise institutrice. Après l’avoir dragué pendant la soirée, il la raccompagne à son hôtel. Ils prennent rendez-vous pour le lendemain matin mais voilà, la belle a disparu. Le journaliste décide alors d’aller signaler sa disparition à la police. Il  se présente au 36 Quai des Orfèvres où il est reçu par le commandant Fabienne Quinot, une jeune femme ravissante qui ne laisse pas insensible le journaliste.

Malgré l’avertissement du commandant Quinot, Couvreur décide de mener son enquête. Évidemment le journaliste va se mettre dans des situations difficiles. Heureusement la police veille par l’entremise de Fabienne Quinot. Par deux fois, la vie du journaliste est mise en danger, puis il est enlevé, l’action est bien là. En fait, derrière tous ces dangers, est à l’œuvre une organisation d’extrême droite. Les efforts conjugués de la journaliste et du commandant vont aboutir. D’autre part, ils s’appelleront désormais Fabienne et Pierre dans la vie courante voir intime.

Tout est bien qui finit bien, le journalisme et les polices font bon ménage.

B – l’ange noir : un grand journaliste d’investigation, Arnaud Beaurepaire,  journaliste de TV 8, a disparu. Sa fille, Prune, arrive ce jour là chez Pierre Couvreur et demande son aide. Elle-même est menacée. Pierre décide de la loger chez lui le temps de trouver une solution. Mauvaise idée car sa policière préférée, Fabienne, est quelque peu jalouse d’autant qu’elle a remarqué que Prune était attirée par Pierre. Cependant, ensemble ils vont enquêter pour retrouver Arnaud Beaurepaire.

L’enquête va les mener sur la trace des francs-maçons. Hélas, il va y avoir bien des dommages collatéraux dont l’oncle de Fabienne, littéralement découpée en morceaux à la machette. La franc-maçonnerie n’était certainement pas la bonne piste.

C – l’étrange série : le talent et l’efficacité de Fabienne Quinot ont été reconnu aux 36 du Quai des Orfèvres, et Fabienne a été promue commissaire. Commissaire pour elle signifie l’aboutissement d’un travail persévérant mais également l’éloignement de ce qu’elle préfère, le terrain c’est-à-dire l’investigation elle-même. Pierre Couvreur son journaliste-amant préféré est parti enquêter au Mexique. Il n’a donc pu la féliciter pour sa promotion. Par contre, lorsqu’elle rentre chez elle, une enveloppe anonyme l’avertit d’un premier meurtre. L’anonyme en question lui lance un défi : elle ne pourra jamais l’attraper !

Jean Michel Roche

Jean Michel Roche

Dès le lendemain matin, elle convoque ses hommes pour les mettre sur la piste de celui qui semble être un tueur en série. Pourtant, contrairement à toutes les études psychologiques, ce tueur en série ne semble pas avoir un mode particulier. En effet, il tue indifféremment les jeunes femmes, les vieilles femmes, les hommes, et c’est ce manque de cohérence qui va mettre la puce à l’oreille à l’un des coéquipiers de Fabienne.

Une chute de cette nouvelle est intéressante et surprenante.

J’aime particulièrement les nouvelles et, là, on ne s’ennuie jamais car elles sont d’excellentes tenues.

 

Mais voici une interview de l’auteur:

Interview de Jean-Michel Roche – Affaires étranges – Quai des Orfèvres

 

 

de la terre à la lune en déambulateur de Serge Scotto

Written By: armand - Mar• 04•13
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...
de la terre à la lune en déambulateur de Serge Scotto

de la terre à la lune en déambulateur de Serge Scotto

Editions baleine, 2012 – 125 pages

L’ennemi public numéro un, violeur et assassin d’enfants, est dans le coma à l’hôpital. Il a reçu une balle tirée par sa dernière victime. À l’hôpital, une curieuse infirmière, Khiara, viole cet homme qu’elle sait être dans un coma profond. Mais elle se trompe. S’il est bien dans le coma, il entend et voit tout ce qui se passe autour de lui. En particulier, le fait que Khiara le viole trois fois par semaine, l’insulte, et éprouve un véritable plaisir à cela.

Ce jour-là, il entend que les médecins réunis autour de son corps, envisageaient sérieusement de le débrancher et, ainsi, de le laisser mourir. Dans un effort surhumain, il réussit à cligner des yeux et à faire entendre un « non » faible mais tout à fait audible. Des lors, les progrès qu’il fait vers son rétablissement sont constants. Une relation sadomasochiste s’installe alors entre lui et Khiara.

Khiara va réussir à le faire fuir de l’hôpital dès qu’il peut tenir sur ces jambes. Elle l’emmène chez elle où elle a fait réaliser par l’un de ses nombreux amants, un réduit dans sa cave où elle l’enchaîne. Il va devenir son jouet, son chien, son esclave. Il éprouve beaucoup de plaisir dans ce rôle et ne cherche jamais à s’échapper. Jusqu’au jour où, malencontreusement, Khiara est électrocutée dans son bain. Après la tristesse d’avoir perdu sa maîtresse, il se ressaisit et son esprit criminel reprend le dessus.

Serge Scotto

Serge Scotto

L’un des nombreux amants de Khiara passe avec un bouquet de fleurs, et le malheureux trépasse d’un coup de chandelier bien appliqué. Voilà notre pédophile

assassin libre. Il s’empare de la voiture de la victime et se sauve vers la ville d’où il est issu.

Il s’agit d’un roman scatologique qui présente assez peu d’intérêt pour moi. Bon, il y a des lecteurs qui aiment…

 

 

Indochine – J’Ai Demandé A La Lune

 

 

Sherlock Holmes et le mystère du Palio, de Lucas Martinelli

Written By: armand - Mar• 03•13
L'annonce la plus drôle que j'ai consultée: "aimez-vous les uns les autres" Et j'en déduis que la bible dans sa grande malice, a toujours poussé vers le partage sexuel...
Sherlock Holmes et le mystère du Palio, de Lucas Martinelli

Sherlock Holmes et le mystère du Palio, de Lucas Martinelli

Éditions Gallimard 2011, traduction française

Lecas va de temps à autre rencontrer son ami Dino Dini, 96 ans, collectionneur impénitent de tout et de rien. Dino a trouvé un carnet qui s’avère être le carnet que Sherlock Holmes a écrit lorsqu’il était en Italie. Celui-ci relate une affaire de meurtre bien compliquée à résoudre.

Alors que Sherlock séjourne à Florence, il est invité par son ami Corsellini à dîner. La, il rencontre un certain Jarro, journaliste, qui lui fait part d’un meurtre commis à Sienne. Le lendemain, il rencontre le capitaine Trenton qui lui annonce que l’un de leurs agents, le sergent Calvin, Winter pour l’Italie, a été arrêté pour meurtre à Sienne. Sherlock décide alors de partir pour Sienne et de résoudre cette ténébreuse affaire d’arrestation.

Arrivé à sienne, Sherlock s’installe à la trattoria del Sasso, petite auberge où il rencontre un enfant de huit ans environ, Federigo Tozzi, le fils du patron violent et antipathique. Il décide de le prendre à son service car l’enfant est intelligent et vif.

L’enquête va tout d’abord l’amener à examiner soigneusement la fontaine où le crime a été commis. Il découvre une canne de marche dissimulée à côté de la fontaine. Les lettres SB sont gravées sur le pommeau de cette canne, mais quelle interprétation accordée à cela ? Sherlock continue son enquête en interrogeant la femme du défunt puis celle qui semble être la maîtresse du défunt, Clara Sereni. Clara lui rappelle un visage déjà vu mais il ne parvient pas à déterminer lequel. Il continue ses recherches, aidé du jeune Federigo qui s’avère vite un précieux allié.

Hélas, alors qu’ils atteignent l’auberge, le père du garçon annonce à celui-ci que son oncle, Tonini, est mort. Il s’est suicidé en se jetant par la fenêtre de son bureau. L’enfant est bouleversé car Tonini l’encourageait à apprendre à lire à écrire afin d’échapper à une vie de misère. Chose à laquelle son père est totalement opposé, lui qui n’est qu’une brute épaisse et qui règne par la terreur.

Ce deuxième meurtre, car il s’agit bien d’un meurtre comme viendra l’affirmer l’agent de police Carli, va détourner Sherlock des pistes qu’il voyait se profiler pour le premier meurtre. Cependant les révélations de l’agent Carli vont permettre à Sherlock de résoudre les deux meurtres.

On trouve là, un Sherlock plutôt calme et humain, assez éloigné du Sherlock de Conan Doyle. Le système hypothético-déductif est utilisé mais, il n’atteint pas la complexité du modèle. On se prête cependant au jeu dans lequel nous entraîne l’auteur.

Sherlock Holmes 2 : Jeu d’ombres

 

 

 

Annonces via Affiliation Totale
Get Adobe Flash player